Publié par : materielcarpe | 26/08/2009

Bien choisir son tapis de réception carpe

tapis-reception-01

De toutes les disciplines « no kill », la pêche de la carpe est peut-être la plus exacerbée, avec parfois des travers extrêmes… Quoi qu’il en soit, ce ne sont pas les carpes qui vont s’en plaindre puisqu’elles sont traitées avec maints égards jusqu’à la remise en liberté… Le tapis de réception fait partie intégrante du processus de « no kill »… Quelles sont les qualités d’un bon tapis ? Comment gérer une grosse carpe hors de l’eau ?

Le « no-kill », une approche intégrale,
de la touche à la remise à l’eau

tapis-reception_bMême si le tapis de réception est le summum du « no-kill », cette pratique ne se limite pas à prendre soin du poisson uniquement une fois sorti de l’eau, c’est une philosophie de pêche intégrale ! Afin que tout soit bien clair, voici un petit récapitulatif des mesures de sécurité liées à la pratique d’un no-kill responsable et respectueux :
– Pêcher avec des montages de sécurité afin de préserver le poisson en cas de casse (clip-plomb de sécurité, bas de ligne plus faible que le corps de ligne…) ;
– Eviter les obstacles trop denses ou en faire sortir le poisson grâce à une approche adaptée. Ne pas prendre trop de risques dans des « forêts sous-marines » ;
– Ne pas faire trop durer les combats mais ne pas « treuiller » non plus. Trouver le juste milieu ;
– L’installer sur un matelas large et épais, préalablement humidifié ;
– Aligner les nageoires lorsque le poisson est placé sur le tapis ;
– Lui couvrir les yeux pour le calmer ;
– Garder un contact afin qu’il ne sorte pas du tapis s’il se débat. Un tapis à rabats est idéal ;tapis-reception_c
– Mouiller le sac de conservation (interdit la nuit sur les eaux du domaine public) avant de l’y placer (sac volumineux à micro-mailles)
– Placer le sac bien attaché dans au moins 1m d’eau, dans un endroit oxygéné et dégagé de tout obstacle (branches, pierres…)
– Une seule carpe par sac ;
– Eviter de conserver le poisson plus de 12 heures.
– Pour la photo, se tenir accroupi ou à genoux, en présentant le poisson au dessus du tapis ;
– Mouiller votre T-shirt pour éviter de retirer le mucus si le poisson est pressé contre le torse ;
– Lors de la remise à l’eau, tenir l’animal droit, face au courant s’il y en a. Sinon lui faire effectuer des va-et-vient pour faciliter l’oxygénation ;
– Ne le lâcher que lorsqu’il décide de repartir ;
– Ne pas le quitter des yeux jusqu’à ce qu’il disparaisse.

Attention, contrairement aux apparences, un gros poisson sera plus fragile : un sursaut hors du tapis pourra, en raison du poids important, causer des lésions internes irréversibles. De la même manière, il faut veiller à bien aligner les nageoires ventrales et pectorales le long du corps pour éviter qu’elles ne se brisent sous son seul poids.tapis-reception_d

Un bon tapis de réception n’est pas un luxe ! A priori, il serait facile de s’en fabriquer un mais vous vous rendre vite compte que les matériaux ne conviennent pas ou que la protection n’est pas optimale. Différentes marques proposent aujourd’hui des matelas de grande qualité, pensés et conçus par des carpistes conscients de toutes problématiques du « no-kill » : joues rabattables, micro-billes, tissus solides, doux et lavable, pliage facile et peu encombrant, poignées de transport, etc.

Faire évoluer son tapis de réception

Un simple matelas peut à priori suffire mais un tapis de réception de qualité sera votre meilleur allié pour pratiquer un « no-kill » responsable en limitant les manipulations.

Patrice MAHARIBATCHA

Suggestions:

Tapis Caperlan Moon Concept

Tapis classique à billes PROWESS

Tapis Fox CarpMaster, de type bateau et repliable

Publicités

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :